Genèse

L’histoire de PostLab

Contexte, problématiques et naissance du projet

Les chercheurs en IA redéveloppent souvent ce qui a été développé par d’autres

La recherche française en Intelligence Artificielle (IA) est reconnue sur la scène internationale pour sa production scientifique.
Paradoxalement, le nombre de logiciels, visibles et accessibles, issus des laboratoires informatiques français demeure assez faible.

Un constat étonnant!
La recherche tout comme l’informatique, prône la collaboration, le partage et la mutualisation.
Les outils et ressources informatiques d’une communauté de chercheurs informaticiens est une de leurs productions majeures.
Or, peu de codes sont partagés et mutualisés. Les chercheurs en IA passent une grande part de leur temps à programmer en partant souvent de zéro.

On redéveloppe alors souvent ce qui a déjà été développé par d’autres.

Infographie Labos
Info labo univ entreprises

Les prototypes de recherche ne sont pas convertis en logiciels utilisables

Les chercheurs n’ont pas le temps de franchir l’étape et convertir leur prototypes de recherche. Ils doivent souvent avancer vers de nouveaux projets financés à court terme, sans pouvoir valoriser ce qui a été développé.

Ainsi, le passage d’un système expérimental qui permet de faire des expériences et des publications, à un outil logiciel accessible, documenté et utilisable par d’autres, est souvent laissé derrière.

Ce constat s’explique également par les financements de projets à court terme, le manque d’ingénieurs et d’infrastructures dans les laboratoires.

Les chercheurs et laboratoires français gagneraient à valoriser les outils qu’ils développent. Ils contribueraient ainsi à la visibilité et au rayonnement national et international.
De même, le référencement et la mise à disposition des outils développés par les chercheurs en IA pourraient profiter à différentes communautés scientifiques, au monde de l’enseignement supérieur et aux entreprises de toutes tailles.

Ressources nécessaires
ressources nécessaires infographie

La naissance de PostLab

S’inspirant du projet de recherche académique tel que le projet MultiTal mené au sein du laboratoire ERTIM de l’INALCO, PostLab est le laboratoire collaboratif de l’Intelligence Artificielle (IA).

Il vise à partager, mutualiser et valoriser les outils développés dans les laboratoires d’IA avec pour objectif de simplifier l’accès et l’utilisation de ces logiciels.

Travailler en synergie avec les organismes de valorisation des laboratoires permet d’une part, d’accélérer le travail des chercheurs en IA, d’accroître leur visibilité et le rayonnement de leurs laboratoires; et d’autre part, de faciliter l’utilisation d’outils d’IA pour les chercheurs, scientifiques et enseignants d’autres disciplines.

Augmenter le TRL des logiciels pour les rendre utilisables par tous

L’échelle TRL (Technology Readiness Level) définie le niveau de maturité d’une technologie. De l’idée simple à la preuve expérimentale puis du démonstrateur au produit final et commercialisable.
Les niveaux 4 à 7 représentent le passage d’une preuve expérimentale en laboratoire à sa validation dans un environnement réel. Ces étapes indispensables pour transmettre l’innovation aux industriels et à la société, sont souvent risquées et onéreuses à franchir. C’est pourquoi on nomme ce chemin la “vallée de la mort”.

La problématique est bien présente dans la recherche en IA. En effet, très peu de logiciels développés en laboratoire profitent à l’industrie et à la société.
C’est là qu’intervient PostLab pour augmenter le TRL des logiciels et les amener le plus loin possible sur l’échelle. PostLab assiste ainsi les laboratoires en IA dans la mise à disposition de leurs logiciels et accompagne les utilisateurs dans le choix des logiciels les plus pertinents pour leurs besoins.

L’ambition de PostLab est d’abaisser la barrière d’entrée de l’IA pour faire profiter le plus grand nombre de l’intelligence naturelle des chercheurs en intelligence artificielle.

Infographie TRL
Les missions de PostLab